Acte décisif ou simple acte créatif / Acto decisivo o simple acto creativo

 

Bruno RAYNAL

www.bluethinking.com.mx

 

Version espagnole

Es reflexionando sobre “como atravesar el tema” que llegue a plantearme ciertas preguntas sobre ese momento gratificante y de mucho miedo. No es un objetivo por si y no es tampoco mandatorio. El acto en si mismo se prepara. Establecemos esa relación de confianza que es un punto de apoyo determinante para poder lanzarnos en ese acto. El pintor me parece tener una postura muy similar. Se deja inspirar, eso puede necesitar varios años, respeta un rito bien establecido, elige un lugar para crear, define sus herramientas con precaución, establece la música (interior o no).

Nos podemos preguntar si ese rito no fuese una manera oportuna de establecer la relación. Esa conexión interpersonal seria de alguna forma el punto de apoyo para facilitar el camino interior del acto creativo? El coach es un creador. Sabe cuándo empieza y cuando termina. Sus herramientas le permiten estar dentro de la acción pero finalmente coach o artista, sigamos siendo un instrumento de una fuerza superior o no. Con el coach, el proceso va siguiendo y el profesional garantiza que esa dinámica contribuirá a un cierto cambio. No se trata de experimentar o de buscar a distinguirse en una conversación de Coaching. Sin embargo, es verdad que podamos proporcionar un “garnucho” a nuestro cliente. Es un momento determinante en la conversación.

El tono de voz sube, la mirada se intensifica, la distancia se acerca…cualquier sean los síntomas caracterizando ese evento, el coach sabrá acordar una importancia singular a ese momento preciso y tan determinante. Es divertido poder comparar ese momento a ese del” matador”. No se juega. Sabemos que tendremos que lanzarnos. Nuestra sangre solo hace una vuelta y vamonos! Nuestra mirada está concentrada y nuestra mente determinada. El contacto está establecido. La espada entra y el trabajo se concluye. En el Coaching, el trabajo no se acaba con una intervención decisiva. Sin esa fuerza, el Coaching no conllevaría el sello del coach. Hay que poner potencia a veces pero es sobre todo con una gran determinación que impactaremos a nuestro cliente y que lo haremos cambiar. Un coach debe saber encontrar ese momento preciso y dejarse llevar en las profundidades de la relación. Solo durara unos segundos. Eso da miedo, y hasta puede aterrorizar. También es gratificante. El cliente recordara ese momento. En ese acto creativo, el coach se une a su cliente y es dentro la relación que encuentra su fuente de inspiración.


Version française
C'est en réfléchissant sur “comment traverser le thème” que j'en suis venu à me poser certaines questions sur ce moment à la fois gratifiant et terrifiant. Ce n´est pas un objectif en soi et ce n´est pas non plus une exigence. L´acte en lui même se prépare. Nous établissons cette relation de confiance qui sera un point d'appui déterminant pour pouvoir nous lancer dans cette traversée. Le peintre me semble avoir une posture très semblable. Il se laisse inspirer, cela peut prendre des années, il respecte un rite bien établi, il choisit un emplacement pour créer, définit ses outils avec précaution, établit sa musique (intérieure ou pas).

On peut se demander si ce rite ne serait pas une forme de mise en relation. Cette connection interpersonnelle serait en quelque sorte le point d´appui pour faciliter le cheminement intérieur de l'acte créatif ? Le coach est un créateur. Il sait quand ça commence et quand ça se termine. Ses outils lui permettent d´être dans l´action mais finalement coach ou artiste, nous restons l´instrument d´une force supérieure, ou pas. Chez le coach le process est en cours et le professionnel garantit que cette dynamique contribuera à un certain changement. Il ne s´agit pas d´experimenter ou de chercher à se distinguer dans une conversation de coaching. Cependant, il est vrai que l'on peut donner un coup de pouce à notre client. C´est un moment déterminant dans la conversation.

Le ton de la voix monte, le regard s´intensifie, la distance diminue… quelques soient les symptômes propres à cet événement, le coach saura accorder une importance singulière à ce moment précis et oh combien déterminant. C´est amusant de pouvoir comparer ce moment à celui du “matador”. Nous ne jouons pas. Nous savons qu´il va falloir se lancer. Notre sang ne fait qu'un tour et c'est parti. Notre regard est concentré et notre esprit determiné. Le contact est établi. L´épée surgit et le travail est finalement conclu. Dans le coaching, le travail ne se termine pas avec cette intervention qui est pourtant décisive. Sans cette force de frappe , le coaching ne revêtira pas le sceau de son coach . Il faut parfois y mettre de la puissance mais c'est surtout avec une grande détermination que nous troublerons notre client et que nous le ferons bouger. Un coach doit savoir trouver ce moment propice et se laisser dériver dans les profondeurs de la relation. Cela ne dure quelques secondes. Cela fait peur, c'est parfois même terrifiant. C´est aussi gratifiant. Le client s'en souviendra. Dan cet acte créatif, le coach s´unit à son client et c´est dans la relation qu´il y puise son inspiration.

 

2 commentaires(s)

 

1. par Bruno Raynal

Cher Christian, merci beaucoup pour vos mots et vos chaleureux remerciements. Je reste a votre disposition si vous cherchez a approfondir certaines questions.

2. par Christian

Tous mes remerciements à l'auteur. Cet article est magnifique, prenant, interpellent. Il résonne en moi, il me touche et me permet de mettre des mots là où j'avais des questions en séances.


Réagissez, laissez un commentaire









Nous vous prions de nous excuser pour l'inconvénient que procure ces codes de sécurité.
Nous avons été obligés de mettre cette protection afin de protéger vos commentaires
et de ne pas être inondés de spams.

Vous êtes responsable du contenu que vous publiez.
Le code HTML dans le commentaire sera affiché comme du texte.

 

POSTEZ VOTRE COMMENTAIRE
Imprimer la page