L'ABCdaire : Confrontation

L’ABCdaire d'Isabelle Laplante et Nicolas De Beer
Les auteurs se proposent d’expliciter en quelques lignes les idées que ses auteurs entretiennent sur le monde. Il répertorie des mots choisis par les auteurs. Chaque mot donne lieu à un court article. Ces textes n’ont pas pour vocation de faire le tour d’un thème ou d’une question, ils ne prétendent pas à l’exhaustivité, ils ne se veulent pas synthèse ni analyse ni dissertation ni article de recherche. Ils expriment la vision, la compréhension, la position, l’opinion, etc. de leurs auteurs et explicitent les idées qu’ils entretiennent sur le monde et leur métier de coach, à un moment donné.

 

Ne pas confondre con-fronter et a-ffronter
A-ffronter (A privatif) c’est front contre front, la signification en est donc un face à face, voire un combat, une lutte.

Con-fronter (con en latin veut dire "avec") signifie que les deux fronts sont tournés dans une même direction. La confrontation se propose donc de trianguler : trianguler entre le coach, le client et une incohérence de quelque nature. Cette triangulation est une décision indispensable car ainsi on externalise les manifestations du client plutôt que de les attribuer à son ‘identité’ et risquer de confondre comportement et identité. Confronter est une attitude du praticien qui souligne les contradictions, incohérences... du discours, du comportement... C’est une démarche pro-active et non ré-active.

L’attitude du praticien sera le respect car quand un client exprime une contradiction, une déformation, une déviation, une excuse… il fait ce qu’il peut dans la situation qui l’inconforte. Le coach ne jugera pas. Il est l’allié du client, non un redresseur de torts. Son objectif n’est pas que le client reconnaisse ‘son erreur’ mais de l’aider en lui posant des questions de curiosité. La confrontation se fera dans le cadre défini au départ entre le client et le professionnel. Le coach confronte le fait car il est en capacité d’accueillir n’importe quelle réaction. La confrontation s’appuiera sur des observations incontestables. Celle-ci se fera aussitôt que la contradiction, l’incohérence, un flou se présenteront.

Les endroits de confrontation sont nombreux :

A propos du cadre :
Les réponses aux questions de l’entretien préalable (état des lieux, objectif, indicateurs de résultat, engagement…),
Les éléments de l’entretien tri-partite entre le client, le/les commanditaire(s) et le coach
Les éléments du contrat,
Les règles de fonctionnement établies entre le coach et le client

A propos de ce qui se passe en séance
Les contradictions entre deux paroles (espacées ou pas), ou entre une parole et un geste
Les contradictions ou incohérences entre deux comportements
Un but irréaliste
Et les contradictions entre la façon dont le client se perçoit et celle dont le coach le perçoit

 

Pas de commentaires pour le moment

 


Réagissez, laissez un commentaire









Nous vous prions de nous excuser pour l'inconvénient que procure ces codes de sécurité.
Nous avons été obligés de mettre cette protection afin de protéger vos commentaires
et de ne pas être inondés de spams.

Vous êtes responsable du contenu que vous publiez.
Le code HTML dans le commentaire sera affiché comme du texte.

 

POSTEZ VOTRE COMMENTAIRE
Imprimer la page