Pour un 'leadership concerté' - Para un nuevo 'liderazgo de concertacion'

Bruno Raynal

Etre de concert avec son Equipe et chercher un alignement de tous est une intention répétée chez les dirigeants d’aujourd’hui en cherche de mission congruente. Chacun entre en osmose avec son propre instrument et se responsabilise individuellement. Le groupe intègre l’importance du rôle de chacun et le transcende dans un projet commun. « Se concerter » signifie que les managers interagissent sur la nature de la problématique et ne font pas que s’informer.

Les leaders d’aujourd’hui doivent être compétents dans l’art de la «  participation » et doivent savoir gérer la qualité de l’intervention avec leurs musiciens.
Il est temps de remettre en question les paradigmes actuels souvent liés à une recherche désespérée de consensus chez les décisionnaires et un souci de collaboration « effréné » du consultant/coach. Dans cet essai je vous invite à explorer une posture nouvelle, engagée, mobilisatrice qui nécessite une implication sincère avec les parties prenantes et une grande clarté pour établir son niveau de participation.
Le "leadership concerté®*" propose au leader une démarche d'intervention impliquant les différents acteurs du système. Il aura la capacité d’établir les « espace temps » pour gagner en efficacité, il ne cherchera pas a avoir raison puisque il n’y a pas de recherche de consensus. Il est clair que cette posture facilite l’apprentissage et le modèle du leader tendra à promouvoir une certaine humilité organisationnelle.

D’un point de vue philosophique, la concertation peut renvoyer à l’idéal de société co-construite avec des acteurs et citoyens éclairés. On ne concerte pas pour gagner un soutien mais pour contribuer à l’élaboration d’un projet, d’une action en générale.
S’engager dans un processus de concertation suppose dans un premier temps de questionner l’objectif et de trouver ce qui est vraiment important pour l’autre. Par la suite, concerter nécessite la validation de l’objectif.

La concertation avec les parties prenantes a pour but d’améliorer l’adéquation de la stratégie de l’entreprise aux attentes de ses employés ou clients externes. Elle doit permettre à terme au leader de préciser ses engagements et à aménager son plan d’actions. La concertation est un processus volontaire et décisionnel. Elle répond à une dynamique coopérative mais ne vise pas à se mettre d’accord. Elle enrichit la décision et en conforte la légitimité.

Les responsables sont confrontés à une complexification de leurs métiers et doivent à ce titre, assumer des responsabilités élargies qui supposent des compétences nouvelles. Il ne s’agit pas de s’appuyer sur les parties prenantes pour faciliter l’acceptation des prises de décision mais bien de s’appuyer sur celles ci.

La concertation est une réelle opportunité de progrès puisque elle permet d’être plus efficace et de gagner du temps.

La concertation ne doit pas se confondre avec la négociation. La concertation est un espace d’expression qui n’engage à rien. C’est un outil de leadership parmi d’autres au sein de l’action publique et de l’entreprise. Il s’agit d’une action qui possède un degré propre de participation : si rien n’est négociable, le leader se limitera à une réunion d’information, c’est-à-dire une réunion descendante dans laquelle on n’attendra pas de retour. S’en suit la consultation qui permet de recevoir un avis sur la question, sans être obligé d’en tenir compte. Dans la concertation, il existera un va et vient de feedbacks qui permettront de faire avancer le projet. Dans un niveau d’implication majeure, la co-construction, les parties prenantes s’impliqueront des l’analyse collective de la situation problématique.

La concertation anticipée permettra de mettre en avant les points de blocage, les imprévus.
La concertation peut à son tour remplacer les réunions stériles et permettre aux uns et aux autres de changer leur perspective...

La concertation constitue un élément clé du management et donc de la décision. Elle implique une mutation culturelle et de nouvelles règles du jeu. Elle traduit l’évolution d’un leadership d’opposition et de confrontation a un leadership de construction.

Parmi les Nouvelles règles, soulignons l’importance de la confiance réciproque, de la sérénité générée par la présence d’un tiers facilitateur et un plus haut niveau de responsabilisation dans l’organisation.

NOTE

* Marque déposée par Mediat-Coaching

Sources
-Dorothée Briaumont, Nicolas Blanc.Comité21. Notes21. Le réseau des acteurs du développement durable. Sep2009
- Club des élus girondins. Rencontre du 12 Mars 2010. Gouvernance et Participation citoyenne. Mission Agenda 21-CG33

 

Version espagnole

Para un nuevo liderazgo «  de concertacion »

Bruno Raynal

Estar de concierto con su Equipo y buscar un alineamiento de todos es una intencion recurrente para los dirigentes de hoy que buscan una mision congruente. Cada uno entra en osmosis con su propio instrumento y se responsabilisa. El grupo integra la importancia del rol de cada uno y lo trasciende en un proyecto comun. « Concertarse » significa que los managers interactuan sobre la naturaleza misma de la problematica y no solo buscan informar e informarse.
Los lideres de hoy deben ser competentes en el arte de la « participacion » y deben saber gestionar la calidad de la intervencion con sus musicos.

Es tiempo de cuestionarnos sobre los paradigmas actuales relacionados con una busqueda desesperada de  concenso en los tomadores de decision y una busqueda de colaboracion desenfrenada del consultant coach. En ese ensayo, te invito a explorar una postura nueva, comprometida, mobilizadora que requiere una implicacion genuina con los diversos actores involucrados y una gran claridad para establecer su propio nivel de participacion.

El lider « en busca de concertacion » intervendra implicando los diferentes actores del sistema. Tiene la capacidad de establecer los « espacios tiempo » para ganar en eficacia, no buscara llevar la razon porque no hay intento de consenso. Queda claro que esa postura facilita el aprendizaje y el modelo del lider tendra a promover una cierta humildad organizacional.
De un punto de vista filosofico, la concertacion puede evocar el ideal de construccion de una sociedad co-construida con actores e ciudadanos conscientes. No concertamos para ganarnos un apoyo sino para contribuir a la elaboracion de un proyecto, de un accion en general.
Involucrarse en un proceso de concertacion supone en un primer tiempo   cuestionar el objetivo y encontrar lo que es realmente importante para el otro. Luego, concertar necesita validar el objetivo.
La concertacion con los « stakeholders » tiene como proposito mejorar la adecuacion de la estrategia de la empresa  hacia sus empleados o clientes externos. Debe conllevar el lider a especificar sus compromisos a mediano plazo y establecer su plan de acciones. La concertacion es un proceso voluntario e decisional. Es una dinamica cooperativa que no busca un concenso. Enriquece la decision y refuerza su legitimidad.
Los responsables estan confrontados a una complejificacion de su profesion y por eso deben, asumir responsabilidades ampliadas que suponen competencias nuevas. No se trata de lograr el apoyo de los stakeholders para facilitar la tomas de decisiones sino apoyarse sobre ellas mismas.

La concertacion es una real oportunidad de mejora debido a que permite ser mas eficaz y ganar tiempo.
La concertacion no debe confundirse con la negociacion. La concertacion es un espacio de expresion que no compromete a nada y a nadie. Es una herramienta de liderazgo en el seno de la accion publica y empresarial. Se trata de una accion que posee su propio nivel de participacion : si nada es negociable, el lider se limitara a una junta de informacion, es decir una junta vertical en la cual no se espera ninguna retroalimentacion. Luego sigue la consultacion que permite de recibir un aviso sobre la pregunta, sin ser obligado de tomarlo en cuenta. En la concertacion, existira una va y vien de feedbacks que permitiran hacer avanzar el proyecto. En un nivel de implicacion mayor, la co- construccion, las partes involucradas se implicaran en el analisis colectivo de la situacion problematica.
La concertacion anticipada permitira  evidenciar los frenos, los imprevistos .La concertacion puede reemplazar o limitar juntas esteriles y permitir a los unos y otros cambiar su perspectiva...
La concertacion constituye un elemento clave del management y por lo tanto de la decision. Ella implica una mutacion cultural y nuevas reglas del juego. Promueve la evolucion de un liderazgo de oposicion y/o de confrontacion hacia un liderazgo de construccion.

Fuentes
-Dorothée Briaumont, Nicolas Blanc.Comité21. Notes21. Le réseau des acteurs du développement durable. Sep2009
-Club des élus girondins. Rencontre du 12 Mars 2010. Gouvernance et Participation citoyenne. Mission Agenda 21-CG33
 

Pas de commentaires pour le moment

 


Réagissez, laissez un commentaire









Nous vous prions de nous excuser pour l'inconvénient que procure ces codes de sécurité.
Nous avons été obligés de mettre cette protection afin de protéger vos commentaires
et de ne pas être inondés de spams.

Vous êtes responsable du contenu que vous publiez.
Le code HTML dans le commentaire sera affiché comme du texte.

 

POSTEZ VOTRE COMMENTAIRE
Imprimer la page