Le langage actif

(photo tirée de l'oeuvre de Raymond Masson "La foule" - Musée d'Art Moderne)

Nicolas De Beer

Les personnes communiquent souvent entre elles d'une façon telle qu'elles ne sont pas comprises. "Elle ne comprend rien, je ne sais pas comment lui expliquer, je lui ai dit cela 10 fois". Serions-nous les seuls à entendre ces phrases qui circulent en entreprise, dans les couloirs, ou ailleurs, autour d'un café, voire même en réunion.

Nous posons le postulat que la communication en entreprise a pour objectif de permettre aux uns et aux autres de se comprendre pour agir efficacement.*

Selon J.L. Austin et B. Spinosa il y aurait 2 formes de langage particulièrement inefficaces :

Le langage du café du commerce
Il sait, il assène ses opinions, il impose ses jugements de valeur, il a raison, l'autre a tort.
J'entre en réunion avec mes opinions, j'en sors avec mes certitudes.
C'est un langage qui peut énerver et qui n'atteint que très rarement l'objectif que l'on s'est fixé. Sauf si l'objectif est de parler. Ces paroles n'amènent aucun changement, seulement des opinions.

Le langage du politicien
Il utilise des généralisations, des termes vagues, un langage non-spécifique.
Exemple : "Les  français eux le savent bien, et ils souhaitent que les choses avancent, et ne voteront pas pour ceux qui refusent d'aller dans le sens de l'histoire. "
Les Français ? Lesquels, quelle catégorie …?
Les choses ? Lesquelles précisément ?  etc.

L'antidote à ces langages inefficaces est le langage actif

Il implique l'utilisation de mots précis. C'est un langage descriptif qui est basé sur les faits, sur ce que l'on peut observer avec ses propres sens. C'est ce que l'on pourrait appeler le langage vidéo. Ce langage tient compte de :
- Quand tel événement s'est ou va se produire
- Qui précisément a ou va faire cet acte
- La fréquence
- Comment s'est produite ou va se produire cette action …

Et Austin et Flores nous proposent 3 sortes de langages actifs :

La plainte active. Dites à la personne ce que vous n'aimez pas dans ce qu'elle a fait ou est en train de faire. Dites précisément, sans interprétation, sans jugement, juste les faits. Utilisez des termes basés sur le sensoriel (ce que vous avez vu, entendu).

La demande active. Dites à l'autre précisément ce que vous attendez de lui factuellement, sans interprétation, ni termes vagues.

La louange active. Dites à l'autre ce que vous avez aimé dans ce qu'il a fait et que vous aimeriez qu'il continue à faire.

Pour résumer,

Dire "Je", parler de faits précis, simplement apprécier ou critiquer un comportement, sans jugement, sans inférence, sans interprétation, c'est reconnaître que les actes de l'autre ne remettent pas en cause son intégrité. La compréhension de l'autre n'implique pas une adhésion à son point de vue.
Ceci acquis, nous pouvons alors nous mettre autour d'une table et entrer efficacement dans le vif du sujet.



N.B. D'après les travaux de Spinosa, Flores et Dreyfus : MIT Press 1997 et d'Austin : Oxford University Press 1962.

 

 

3 commentaires(s)

 

1. par REMY

Je rejoins complètement votre point de vue.
Dans la société actuelle, il y a un rejet sur le "on" !
"On" m'a dit que, "On" a fait de moi cela, ...
Ce fameux "on" est présent partout...
Pour rendre la langage "actif", je demande à chaque fois que mon interlocuteur me dit "on"
Mais qui est-ce "on" ?
Et bien souvent je le mets dans l'embarras....
Vive le retour au langage actif !!
remy

2. par Patrick Lamarque

N'est-ce pas cela, vraiment parler vrai ? Ou, dit autrement, un parler empli de sens ?

3. par Leïa

C'est aussi pour cela que dans le cadre de prestation d'aide au retour à l'emploi on - pardon je- fais travailler les demandeurs sur leurs compétences en les contextualisant.


Réagissez, laissez un commentaire









Nous vous prions de nous excuser pour l'inconvénient que procure ces codes de sécurité.
Nous avons été obligés de mettre cette protection afin de protéger vos commentaires
et de ne pas être inondés de spams.

Vous êtes responsable du contenu que vous publiez.
Le code HTML dans le commentaire sera affiché comme du texte.

 

POSTEZ VOTRE COMMENTAIRE
Imprimer la page