L'ABCdaire : Approche

L’ABCdaire d'Isabelle Laplante et Nicolas De Beer
Les auteurs se proposent d’expliciter en quelques lignes les idées que ses auteurs entretiennent sur le monde. Il répertorie des mots choisis par les auteurs. Chaque mot donne lieu à un court article. Ces textes n’ont pas pour vocation de faire le tour d’un thème ou d’une question, ils ne prétendent pas à l’exhaustivité, ils ne se veulent pas synthèse ni analyse ni dissertation ni article de recherche. Ils expriment la vision, la compréhension, la position, l’opinion, etc. de leurs auteurs et explicitent les idées qu’ils entretiennent sur le monde et leur métier de coach, à un moment donné.



Vient du latin "appropiare", venant lui-même de "prope" : près de, prochain, proche – se mettre auprès de quelqu’un – aborder, aller trouver…. Une approche est faite pour approcher le client. Elle peut être délicate, subreptice, furtive, tumultueuse, lente, houleuse, respectueuse, imposante… C’est une méthode, un modèle tels la PNL, l’Analyse Transactionnelle, la Systémique, Sémantique générale, l’Orientation Solutions, les Pratiques Narratives, etc.  Les approches sont incontournables pour appréhender le paysage complexe dans lequel évolue le client.

Nous considérons  qu’il y a une différence de niveau entre l’approche et le métier
Le métier est un contenant : un territoire délimité par des frontières. C’est le cadre qui est l’organisation et le déroulé d’une séance, c'est aussi l’entretien préalable, le contrat et l’accord mutuel, la rémunération, les règles du métier ou déontologie, l’éthique personnelle… Avoir appris les compétences d’un métier donne une légitimité à exercer ce métier, permet de parler de sa pratique et de son cadre professionnels.

L’approche est comme un contenu, une méthode qui nourrit le métier (contenant), une façon de percevoir le client dans le contexte qui lui pose question. Elle s’adosse à une métaphore ou/et une théorie, par exemple, la métaphore informatique (PNL), la théorie littéraire (Pratiques Narratives), la théorie de la personnalité et de la dynamique de groupe (Analyse Transactionnelle), la théorie générale des systèmes (Systémique). Elle se réfère à des courants philosophiques, anthropologiques, scientifiques, pédagogiques, thérapeutiques…

L’approche s’inscrit dans son métier d’accueil, que ce soit dans le coaching, la thérapie, la médiation, la médecine, le travail social, le counseling, et aussi le consulting, le conseil, la formation… Apprendre une approche, la connaître sur le bout des doigts sans la localiser dans un territoire d’intervention, sans cadre-métier, rendrait  très difficile l’exercice d’un métier. Par exemple, lors d’une formation aux pratiques narratives, un participant nous demandait : "Vous faites des séances de quelle durée ?" Nous n’avons pu lui répondre que par la question : "Quel est votre métier ?"

Connaître une seule approche semble insuffisant. C’est courir le risque d’en tomber amoureux, de faire un contre-transfert. La meilleure façon d’y échapper est d’en avoir au moins trois dans son carquois.

Alors, avec quelles approches nourrissons-nous notre métier ?


 

2 commentaires(s)

 

1. par Carlos Herreros

Interesting your digressions on approach. I´m working with the neurological concept of attachment. We should exchange opinions and points of view. Carlos

2. par Isabelle Laplante

Dear Carlos, Thank you for your message. Do you mean we could get neurologically attached to any approach if it was the only one we knew? Which would probably be even worse than simply "in transfer" (some say in love)... Isabelle


Réagissez, laissez un commentaire









Nous vous prions de nous excuser pour l'inconvénient que procure ces codes de sécurité.
Nous avons été obligés de mettre cette protection afin de protéger vos commentaires
et de ne pas être inondés de spams.

Vous êtes responsable du contenu que vous publiez.
Le code HTML dans le commentaire sera affiché comme du texte.

 

POSTEZ VOTRE COMMENTAIRE
Imprimer la page