L'ABCdaire : Autopoièse

L’ABCdaire d'Isabelle LAPLANTE et Nicolas DE BEER
Les auteurs se proposent d’expliciter en quelques lignes les idées que ses auteurs entretiennent sur le monde. Il répertorie des mots choisis par les auteurs. Chaque mot donne lieu à un court article. Ces textes n’ont pas pour vocation de faire le tour d’un thème ou d’une question, ils ne prétendent pas à l’exhaustivité, ils ne se veulent pas synthèse ni analyse ni dissertation ni article de recherche. Ils expriment la vision, la compréhension, la position, l’opinion, etc. de leurs auteurs et explicitent les idées qu’ils entretiennent sur le monde et leur métier de coach, à un moment donné.


Ce mot est un néologisme construit par Humberto Maturana à partir du grec ‘auto’ (soi) et ‘poièse’ qui désigne ce que l’on fait, une création. Autopoièse signifie alors auto-création et autopoiétique, auto-créé, autonome. Ce terme désigne donc la propriété d’autocréation d’un système par lui-même. Ce système est séparé de son environnement par une barrière qui est elle-même produite par le système.

L’autopoièse caractérise les systèmes vivants, fonctionnant en gestion autonome, qui se pilotent de l’intérieur et n’obéissent pas à des commandes externes. Ce sont des systèmes capables de spécifier leurs propres frontières, capables de se maintenir à peu près stables et ‘en vie’, d’affronter leur environnement et ses agressions, de s’adapter sans pour autant se désintégrer. Ils fonctionnent en ‘théorie de l’autonomie ‘ : ni input, ni output.

Ils sont très différents des systèmes en gestion allonome qui sont, eux, pilotés de l’extérieur et qui dépendent entièrement des ordres les activant d’une façon ou d’une autre. Ils sont incapables de produire leur propre organisation. Ils n’ont pas d’identité indépendante et fonctionnent en ‘théorie de la commande’ : il y a des input et des output.

Deux concepts sont liés à un système autopoiétique :

L’Organisation : c’est l’ensemble des relations qui définissent un système comme unité. Les propriétés spécifiques de cette organisation amènent à qualifier une identité particulière. Donc, les systèmes autopoiétiques produisent leur propre organisation et leur propre identité.
La Structure : c’est l’ensemble des relations effectives entre les composants présents sur un système concret dans un espace donné. C’est l’incarnation de l’organisation, c’est la machine physique. Donc, les systèmes autopoiétiques incarnent leur identité dans une structure qu’ils produisent.

Les êtres humains (un client ou un coach par exemple) sont des systèmes autopoiétiques puisque chacun est capable d’autonomie, de diversité, de conservation, d’évolution et de création. Et lorsque les êtres humains se rencontrent, notamment dans le cadre d’une relation professionnelle de coaching en constituant un couplage client/coach, ils créent un nouveau système autopoiétique complexe : la relation de coaching se génère, elle produit sa propre identité et l’affirme, elle se définit, pose sa frontière et s’auto-régule.

Se savoir être un ‘élément’ d’un système fait du couplage client/coach est alors d’une grande aide pour nous les coaches. C’est une clé pour observer le ‘dedans-rencontre /dehors-environnement’, défini par la clôture à l’intérieur de laquelle nous nous situons avec notre client. Les influences externes peuvent tenter de ‘défaire’ notre système, mais celui-ci a les capacités de s’adapter, de se ‘déformer’ afin de continuer à vivre le temps nécessaire à l’atteinte du but fixé.

Si ce système était allopoiétique, cela voudrait dire que des ordres viendraient de l’extérieur et que le système coach/client y obéirait ! Ou encore qu’à l’intérieur de la relation coach/client se serait reproduite une gestion en théorie de la commande, avec par exemple un coach contrôlant et un client agissant… ou l’inverse. Quel cauchemar !

 

Pas de commentaires pour le moment

 


Réagissez, laissez un commentaire









Nous vous prions de nous excuser pour l'inconvénient que procure ces codes de sécurité.
Nous avons été obligés de mettre cette protection afin de protéger vos commentaires
et de ne pas être inondés de spams.

Vous êtes responsable du contenu que vous publiez.
Le code HTML dans le commentaire sera affiché comme du texte.

 

POSTEZ VOTRE COMMENTAIRE
Imprimer la page