L'ABCdaire : Alternative

L’ABCdaire d'Isabelle LAPLANTE et Nicolas DE BEER
Les auteurs se proposent d’expliciter en quelques lignes les idées que ses auteurs entretiennent sur le monde. Il répertorie des mots choisis par les auteurs. Chaque mot donne lieu à un court article. Ces textes n’ont pas pour vocation de faire le tour d’un thème ou d’une question, ils ne prétendent pas à l’exhaustivité, ils ne se veulent pas synthèse ni analyse ni dissertation ni article de recherche. Ils expriment la vision, la compréhension, la position, l’opinion, etc. de leurs auteurs et explicitent les idées qu’ils entretiennent sur le monde et leur métier de coach, à un moment donné.

 

L’alternative nous vient du raisonnement aristotélicien, dite pensée ‘bi-valente’ : c’est noir ou blanc, c’est bien ou mal, c’est bon ou mauvais, c’est vrai ou faux, si tu n’es pas avec moi tu es contre moi, etc. C’est un résumé appauvrissant de la réalité qui met le client dans une hésitation infernale, exclusive. C’est comme un balancement : "je pars ou je reste", "je crée mon activité ou je cherche un poste salarié", "soit… soit…".
 

Cette façon de décrire la réalité met tout le monde en difficulté : liste des pour ou des contre, dans laquelle le coach peut lui aussi se faire attraper car dès que l’un des deux, coach ou client, penchera dans une direction, alors l’autre verra les objections.
 

Jacques Derrida a proposé une sortie à ce problème en inventant la méthode de ‘dé-construction’ :

1-trouver le contexte incluant les deux termes,

2-détecter l’ordre hiérarchique dans lequel se présente le binôme,

3-bouleverser cet ordre,

4-laisser émerger une troisième voie (ou plus), afin de casser la bi-valence et entrer en multi-valence.


Edgar Morin, et il n’est pas le seul, a proposé ‘l’inclusion’ : ce n’est pas "l’un ou l’autre", mais "l’un et l’autre". Les professionnels des approches collaboratives (Orientation Solutions, Pratiques Narratives) ont souligné cette situation impossible et ont proposé l’inclusion par ‘et’ et tout terme reliant en lieu et place de terme opposant. Ils osent des questions bizarres de type « Comment pouvez-vous partir et rester en même temps ? », ou perturbantes comme "Oui, vous êtes soupe au lait, c’est vrai, et vous êtes très réfléchi aussi… comment réussissez-vous à faire les deux ?". Ou encore "Quelle serait une autre façon de faire ?", etc.

Notre rôle de coach consiste à aider nos clients à re-complexifier les situations présentées, à en enrichir les paysages, car avoir une seule possibilité, c’est être dans la contrainte, en avoir deux, dans l’alternative et l’illusion de choix. La liberté commence à trois.
 

« Agis toujours de manière à augmenter le nombre de choix possibles » - Heinz Von Foerster.

 

Pas de commentaires pour le moment

 


Réagissez, laissez un commentaire









Nous vous prions de nous excuser pour l'inconvénient que procure ces codes de sécurité.
Nous avons été obligés de mettre cette protection afin de protéger vos commentaires
et de ne pas être inondés de spams.

Vous êtes responsable du contenu que vous publiez.
Le code HTML dans le commentaire sera affiché comme du texte.

 

POSTEZ VOTRE COMMENTAIRE
Imprimer la page